Rechercher
  • David Dessolis

La puissance réside dans la croyance (2)

Point 1 : réflexions sur le développement personnel

La puissance réside dans la croyance (2).

Créer ou détruire. Tel est le pouvoir de la croyance résumé en deux mots.

Ce n’est pas rien comme pouvoir finalement… Or, la plupart des gens ne prennent pas de décisions intentionnelles ou conscientes relatives à leur croyances. Pourtant, si vous décidez de ce en quoi vous mettez votre foi, vous avez déjà fait 80% du chemin !

Mais alors, comment se fait-il que tant de gens ne soient pas conscients de cela ?

Car, c’est certain, vous et moi l’avons déjà vécu : nombre de nos croyances sont fondées sur une mauvaise interprétation de ce que nous avons vécu justement. De même, l’homme est ainsi fait que, dès son interprétation scellée et sa fausse croyance acquise, il prend cela pour la vérité absolue alors qu’elle n’est qu’une interprétation de la réalité.

Pourtant les croyances ne sont que la certitude de la signification de quelque chose : vous avez vécu des expériences. Ces dernières ont fondé un cadre de référence à vos croyances et, du coup, pour vous elles sont acquises.

Cependant, se peut-il que vous teniez des certitudes pour vraies, sans jamais vous introspecter en mesurant combien vous croyez des choses résultant du passé ? D’ailleurs, se peut-il qu’il existe des croyances contraires aux vôtres et qui s’avèrent vraies… Se pourrait-il qu’elles soient vraies ?!... et si vous intervertissiez vos croyances pour adhérer à celles-là, que se passerait-il alors ? Un drame ou une envolée ?

Une des choses fascinantes avec le cerveau et l’esprit humain, c’est que, dès lors que nous trouvons assez d’expériences, ou cherchons à en créer, afin d’obtenir un cadre de références, nous pouvons tous transformer n’importe quelle idée en croyance fondamentale. En fait, dès lors que vous comprenez le prisme par lequel vous interprétez vos expériences, vous devenez capable de discerner si vous générez des croyances à tendance positive ou négative.

Or, la croyance qui est vraie concernant votre environnement, votre comportement, vos capacités, vos valeurs, votre identité et votre mission de vie est seulement celle que vous déciderez d’interpréter comme vraie

Point 2 : réflexions sur le développement professionnel

La mémoire au bon endroit.

J’ai souvent eu le problème de ne pas me souvenir des prénoms, au point où un jour au collège, j’ai oublié mon nom de famille lors d’une interrogation écrite !... C’est vous dire à quel point je devais faire des efforts.

Avec le temps, je me suis arrangé, même si je retiens toujours mieux un visage qu’un prénom. Néanmoins, je l’avoue, je me suis donné beaucoup de mal pour améliorer ce pan de mémoire car je sais à quel point il est agréable de se faire appeler par son prénom quand on est dans les affaires, car la personne s’en souvient.

Autre chose importante : prononcer comme il faut. Mieux vaut demander comment on prononce le prénom en question que de l’écorcher de toutes les façons possible jusqu’à trouver la bonne, et perdre un client…

Troisième point : connaître le prénom c’est bien, bien le prononcer c’est super, mais savoir ce qui fait la valeur de celui dont on connaît le patronyme fait la différence dans la façon de vous intéresser aux personnes que vous côtoyez.

En résumé, plus vous vous intéresserez aux autres, plus vous voudrez les connaître et plus vous les appellerez naturellement par leur prénom.

J’ai très vite appelé mes clients par leur prénom, non par supériorité mais au contraire parce qu’il était important pour moi de développer un lien d’authenticité. Si le président de la république venait vous voir, sûrement lui diriez-vous « Monsieur le Président » ou « Monsieur Macron », n’est-ce pas ? Pourtant, il y aussi de fortes chances que lorsque vous en parlez chez vous, vous disiez « Macron » ou « le président » …

Aussi fou que cela vous puisse vous paraitre, en appelant les gens par leur prénom, vous arriverez à changer une certaine partie de votre perspective. Non pas nécessairement de la nature humaine mais des individus en particulier, et donc à développer votre désir de déceler ce qui rend chacun authentique. C’est quasi automatique.

Pour cette raison, si le Président de la république revenait, vous diriez probablement « Cher Monsieur le président, puis-je vous appeler Emmanuel ? », et il y a de fortes chances qu’il vous dise oui ! Car tout le monde veut une relation authentique avec son prochain… Néanmoins, en vous répondant « oui », il vous rendrait également responsable de mieux vous intéresser à qui il est, en tant que personne (Emmanuel) et non seulement en tant que président.

Appeler vos clients, fournisseurs, collègues, etc. par leur prénom c’est accorder de la valeur à qui ils sont.

Point 3 : réflexions sur le développement commercial

N’essayez jamais de vous convaincre qu’une photocopie est unique, au prétexte qu’elle tient sur une seule feuille.

Le but n’est pas d’être parfait. Qui l’est ? Le but n’est pas adoré. Bien malheureux celui qui cherche le fruit de cette vanité. Le but n’est pas qu’on parle sans cesse de vous. A quoi bon ? Non, le but est d’être vous-même et d’être remarquable. Différent. Non pas chercher à l’être, mais l’être naturellement, car puisque vous êtes unique, en étant vous-même vous serez remarqué et remarquable, et ferez une différence dans une société de photocopiés. C’est mathématique.

Encore une fois, celui qui est authentique ne peut faire l’unanimité. Qu’à cela ne tienne, vous serez donc en bonne compagnie : à savoir, les clients qui vous correspondent et qui ont besoin de ce que vous ETES.

Pourquoi copier, alors que vous pouvez inventer et innover ? Il est bon de s’inspirer et je m’inspire chaque jour de ceux qui ont la même fibre que moi. Mais le vrai secret réside non dans le fait de copier ceux qui vous inspirent, mais de sublimer ce qui vous inspire en eux. C’est là que vous créerez un marché spécial, innovant, dont vous serez l’inventeur de la norme.

Ne cherchez donc pas être unique, vous l’êtes déjà.

Ne cherchez pas à être différent, discernez en quoi vous l’êtes déjà !

Voilà, ce feuillet touche à sa fin, j’espère que vous y avez trouvé des informations intéressantes pour votre développement humain, entrepreneurial et commercial.


Que votre journée soit puissante et inspirée !


David Dessolis



0 vue
 

©2020 David Dessolis

Mentions légales: ​www.daviddessolis.com Dessolis David. Avenue de Castelnau 34000 Montpellier. 0763734931. ​SIRET 510 384 472 00039 APE 9609Z.

Ce site est hébergé par : Wix . Wix.com Inc. 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158. Téléphone : +1 415-639-9034.