Rechercher
  • David Dessolis

Où se trouve la plus-value de votre vie?

Point 1 : réflexions sur le développement personnel Le pouvoir du questionnement. Si la puissance réside dans la croyance, le pouvoir réside quant à lui dans l’art du questionnement. Entre « pourquoi ? » et « comment ? » demeure une différence capitale. En effet vous demander « pourquoi je vis telle ou telle situation ? », et « comment en sortir ou la perpétuer ? », n’ont pas la même incidence. Et pour cause, la première fait stagner dans la dimensions des causes, tandis que la seconde nous permet de générer des solutions. En fait, dans la mesure où presque tous les processus de raisonnements procèdent du jeu de nos questions et réponses intérieures, il va de soi que si vous voulez augmenter votre qualité de vie, vous devez ajuster les questions que vous posez et que vous vous posez. C’est pour cette raison que tout succès est fondé en grande partie sur l’art de toujours se poser de meilleures questions (précises), afin d’obtenir en permanence de meilleures réponses (pertinentes). La plus-value de votre vie est donc dans la question que vous êtes prêt à vous poser, et à la réponse que vous prêt à entendre. Quelles sont donc les questions fondamentales qui définissent votre vie, en ce moment-même ? De même, quelles sont les nouvelles questions que vous pouvez vous poser aujourd’hui-même, afin d’obtenir un raisonnement plus précis et des réponses plus pertinentes, en vue d’une meilleure qualité de vie ? Point 2 : réflexions sur le développement professionnel Le plus gros des comptes en banque ne vaut rien devant un bon fichier client. La force de l’argent tient peut-être à sa capacité d’être virtuel et volatile à la fois, mais il ne peut rien sans personnes réelles… Pour cette raison, l’un des fondements de la pérennité d’une bonne carrière tient en grande partie dans la gestion des clients/relations. Concrètement, en quoi consiste cette gestion ? Tout d’abord, inscrivez dans un fichier dédié toute personne rencontrée, avec la date et les éléments informations liées (voir ci-dessous), et ne changez pas de fichier durant toute votre vie. Augmentez-le, ajustez-le, mais gardez-le et imprimez la mise à jour dès que nécessaire, pour en conserver une copie. Pour cette raison, toute personne que vous rencontrez dans le cadre de votre travail devrait recevoir une attention particulière de votre part (comment s’appelle-t-elle, quelle est sa fonction, sa position, son pouvoir/influence, a-t-elle une carte de visite, comment peut-on la joindre le plus facilement et directement possible, quels sont ses centres d’intérêt, famille, etc.) et d’un suivi tout aussi particulier. Point 3 : réflexions sur le développement commercial Une seule idée, un but fixe et une foi à toute épreuve. Il ne se passe pas un jour sans lequel des millions d’idées s’illuminent dans l’esprit des hommes, mais pourtant peu sortent des pensées, deviennent des buts, se traduisent en actions et impactent le monde. Et pourtant !... Comme est grande notre possibilité d’arriver à nos buts, si tant est que nous sachions ce que nous voulons. En effet, une idée, une seule idée, une seule bonne idée suffit pour réussir. Il n’est pas besoin de grands diplômes, de grandes stratégies, ou de long modes opératoires. Non, une seule idée fondée sur le bon sens et émergée d’une bonne question, et vous voilà prêt à sortir du lot. Peut-être cela ne se verra-t-il pas immédiatement, mais soyez-en certain : si vous vous posez les bonnes questions, que vous vous fiez à votre instinct, que vous saisissez cette bonne idée qui jaillit et que vous demeurez déterminé et obstiné à la voir se réaliser, cela se verra ! Avez-vous vu le film « Invictus » avec Morgan Freeman et Matt Damon ? C’est un film puissant, émouvant et tellement inspirant ! Il retraçe un épisode épique de la présidence de Nelson Mandela, mais pour qui sait voir entre les lignes et derrière les images pleines d’émotion, se cache un secret éternel : la force de la foi et de la détermination. Dans ce même film, on voit en flash-back Mandela dans sa prison, écrivant son poème préféré (Invictus), écrit par le poète William Ernest Henley. Poème qui, d’ailleurs, donna son nom au film. Si vous ne connaissez pas ce texte, en voici la traduction traditionnelle :

1. Dans les ténèbres qui m’enserrent, Noires comme un puits où l’on se noie, Je rends grâce à Dieu quel qu’il soit, Pour mon âme invincible et fière. 2. Dans de cruelles circonstances, Je n’ai ni gémi ni pleuré, Sous les coups du hasard, Ma tête saigne mais reste droite. 3. En ce lieu de colère et de pleurs, Se profile l’ombre de la mort, Et bien que les années menacent, Je suis et je resterai sans peur. 4. Aussi étroit soit le chemin, Nombreux les châtiments infâmes, Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme.


Nous pouvons tous être les capitaines de nos âmes, à condition de dominer, maîtriser et savoir conduire nos pensées. Pour cette raison, avant même de vouloir obtenir quoi que ce soit, nous devrions commencer par maîtriser le flux de nos pensées et l’influence qu’il en résulte sur nous. Alors seulement, maître de nous-mêmes et de notre esprit, nous pourrons entamer le chemin vers la réalisation de notre but. But commercial en ce qui vous concerne présentement. Réaliser l’impossible est possible, à condition que vous saisissiez que tout ce que vous soumettez à votre conviction et votre détermination se réalisera.

Voilà, ce feuillet touche à sa fin, j’espère que vous y avez trouvé des informations intéressantes pour votre développement humain, entrepreneurial et commercial.


Que votre journée soit puissante et inspirée !


David Dessolis



0 vue
 

©2020 David Dessolis

Mentions légales: ​www.daviddessolis.com Dessolis David. Avenue de Castelnau 34000 Montpellier. 0763734931. ​SIRET 510 384 472 00039 APE 9609Z.

Ce site est hébergé par : Wix . Wix.com Inc. 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158. Téléphone : +1 415-639-9034.