Rechercher
  • David Dessolis

Pourquoi respectons-nous les feux rouges en voiture, mais pas ceux réservés aux piétons ?

La question est la même pour ceux qui fument alors qu’ils savent que c’est nocif ; ceux qui sont infidèles alors qu’ils sont jaloux, etc.


Un homme hors du commun a dit un jour : faites ce qu’ils disent mais pas ce qu’ils font. Il est clair que cet homme connaissait bien le cœur des hommes : nous avons tous naturellement tendance à condamner des choses interdites, dangereuses, immorales, tout en pratiquant certaines. Plus encore, après commis ces actes, nous avons généralement mauvaise conscience ; mais les réitérons quand même. Étonnant, n’est-ce pas ? pas tant que ça…

La dissonance cognitive


La dissonance cognitive est le fait d’agir en désaccord avec nos principes. Par exemple, je suis addict à une certaine nourriture (chocolat, poulet, fromage, etc.), mais je condamne la personne qui fume ou celle qui boit.

Souvenez-vous la dernière fois que vous avez fait quelque chose que vous saviez être contraire à vos principes, mais que vous avez défendu pour vous couvrir, en vous justifiant peut-être jusqu’à la dispute.


A présent, « sortez » un instant de votre corps, et regardez la situation d’un point de vue extérieur.


Comment vous trouvez-vous ?

(Ridicule ? Vous faites-vous de la peine ? Agressif ? De mauvaise foi ? Perdu et désemparé?)

Que ressentez-vous ?

(Avoir perdu du temps ? De la honte ? de la culpabilité ?)


Qu’auriez-vous préféré à la place ?

(Agir différemment ? Ne pas être pris en flagrant délit ? La paix ? Admettre votre erreur et demander pardon ?)


Un jour ou l’autre, nos actes ont confronté nos principes et révélés nos faiblesses naturelles humaines : nous n’aimons pas avoir tort et avons du mal à reconnaître nos erreurs ou contradictions. Or, la solution se trouve justement dans le fait d’admettre nos torts et, très souvent, dans le fait de dépasser le regard d’autrui.

Faites cette expérience la prochaine fois que vous marchez dans la rue :

Attendez au feu rouge piétons, et prêtez attention à ce que vous ressentez et ce que vous vous dites. Je suis certain que vous serez au début un peu gêné à cause de l’habitude de traverser même si le feu est rouge, s’il n’y a pas de voiture. Malgré tout, s’il n’y a que vous, vous patienterez et dépasserez facilement cette gêne, juste pour tester votre volonté. En revanche, à l'instant où des gens arriveront et traverseront alors que le feu est encore rouge, et vous regarderont bizarrement car vous attendez alors qu’il n’y a pas de voiture (ça arrivera, croyez-moi), vous serez démangé par l’envie irrépressible de traverser.

Tout simplement à cause du regard des autres qui sera venu provoquer votre principe.

Or, la question que vous devriez vous poser pour savoir qui agit bien (eux qui traversent, ou vous qui attendez alors qu’il n’y a pas de voitures) est : que penseraient les gens si je brûlais un feu rouge en voiture, même s’il n’y a ni piéton ni voiture à l’horizon ?

Réponse évidente : que vous êtes un inconscient, un fou dangereux, etc. Autrement dit, ce que vous pensez aussi quand quelqu’un grille un feu rouge alors que tout le monde attend.

A présent, la question que vous pouvez vous poser est : si je me comporte en inconscient, fou dangereux, etc. en grillant un feu rouge en voiture alors qu’il n’y a ni piéton ni voiture à l’horizon, comment se comportent ceux qui grillent le feu rouge piétons ?... En somme, puis-je objectivement qualifier le même comportement d’inconscient ou pas, selon que je suis en voiture ou à pieds devant un feu rouge dans tous les cas ?... Je sais que vous connaissez la réponse ;-)


Selon ce que vous répondez (que ce soit pour le feu rouge ou tout autre chose) vous n’avez que deux solutions :

1. Soit vous changez de principes pour légitimer votre comportement

2. Soit vous changez de comportement pour être intègre avec vos principes.

Alors, que choisissez-vous ?


Vous êtes tiraillé(e) entre vos actions et vos pensées ? retournez sur mon site et offrez-vous un coaching ;-)

David Dessolis

Si vous avez aimé cet article, merci de le liker et de le partager :-)



0 vue
 

©2020 David Dessolis

Mentions légales: ​www.daviddessolis.com Dessolis David. Avenue de Castelnau 34000 Montpellier. 0763734931. ​SIRET 510 384 472 00039 APE 9609Z.

Ce site est hébergé par : Wix . Wix.com Inc. 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158. Téléphone : +1 415-639-9034.