Rechercher
  • David Dessolis

Quand est-ce le bon moment pour prendre une décision?

Vous savez que pour réussir il est nécessaire de prendre vos décisions rapidement et n'en pas changer sur un coup de tête. Voyons donc aujourd'hui:


Pourquoi (et Comment) vous devez prendre vos décisions tôt

Oui, c'est vrai, cette fois-ci le "pourquoi" est aussi important que le "comment"...


Je ne dis pas que c’est la règle, mais vous serez d’accord avec le fait que souvent nous ne nous décidons pas à cause du facteur temps. Soit parce que nous jugeons que c’est trop tôt, soit parce que nous pensons que c’est trop tard.

Pourquoi ? Car nous croyons devoir rassembler un nombre minimum d’informations (ou de capacités physiques, émotionnelles, relationnelles, de notions intellectuelles ou de fournitures matérielles) pour démarrer quelque chose.


Or, pour être certain qu’un homme marchera un jour, ce dernier doit accepter, bébé, le fait de devoir tomber. Encore et encore. En fait, ce n’est pas que tomber ne soit ni grave ni douloureux ; c’est qu’il fondamentalement nécessaire de « chercher à marcher, quitte à devoir tomber souvent ». Car puisque nous sommes faits pour marcher, et comme la chute fait partie du processus d’apprentissage de la marche, c’est que nous sommes programmés pour la supporter et la dépasser… En conséquence, c’est uniquement dans ces moments de chute et de relèvement que nous recueillerons l’information nécessaire et primordiale. Non pour démarrer mais pour progresser.


Donc, si vous êtes en début de projet, votre connaissance actuelle a beau être importante, elle n’égalera jamais celle que vous apportera l’expérience de démarrer ce même projet.

Quelle est donc la clé ?

Le courage est la meilleure source d’enseignement futur. Or, pour récolter ses fruits, vous devez démarrer comme un enfant : un enfant est conscient que ses pas sont hésitants, sa marche grossière et que son corps semble aimanté par le sol… Pourtant, absolument rien ne peut empêcher un enfant de manifester son désir de marcher !


Avez-vous déjà essayé d’empêcher un enfant de ne pas marcher alors qu’il vient d’entrer dans cette phase de découverte et d’apprentissage ? Autant demander à l’eau de ne pas vous mouiller, ou au feu de ne pas vous brûler… rien ne peut empêcher l’enfant qui veut marcher de le faire. Faites-le asseoir, sortez de la pièce et retournez-vous : il est déjà en train de marcher à quatre pattes à nouveau… C’est de ce feu que je parle. J’irais même plus loin :

Plus on en sait avant de commencer, moins on se lance.

Si vous voulez aller planter votre drapeau sur l’Everest, vous devez vous préparer, anticiper, mais en aucun cas vous n’avez à vous encombrer de la somme de connaissances qui risque d’étouffer votre désir d’y aller. Croyez-vous que le premier homme à avoir atteint ce sommet s’était renseigné sur tout ce qui était dit sur ce sommet avant d’y aller, alors que personne n'y était allé ?... Non, mais son feu l’a amené en haut, et sa connaissance a permis a d’autre d’en faire autant. En revanche, si vous vous focalisez sur la connaissance de ce qui a été fait, jamais vous ne manifesterez le feu qui est en vous pour réaliser ce qui n’a jamais été fait.

En effet, plus vous saurez de choses avant de partir, plus vous risquez de créer le doute dans votre esprit. A l’inverse, plus vous vous lancez vite, plus vous devrez faire preuve d’adaptabilité une fois lancé, donc de créativité. C’est cela les fruits du courage.


En vérité, lorsque nous arrivons au stade où nous ne prenons pas de décision et prétextons que nous ne savons toujours pas quoi faire, nous ferions mieux d'avouer avoir pris une décision malgré tout : celle de ne pas nous lancer. Ainsi, la prochaine fois que vous serez devant une décision à prendre (quelle qu’elle soit), posez-vous les 5 questions suivantes :

1. Ai-je vraiment besoin de plus d’informations pour démarrer ?

2. Si je ne me lance pas, est-ce à cause d’un manque d’informations nécessaires (sécurité, normes obligatoires, papiers, etc.), ou à cause d’un manque de courage m’empêchant d’avoir la sécurité dont j’ai besoin (zone de confort, peur de l’inconnu, de l’échec, etc.) ?

3. Si j’ai besoin de temps pour me lancer pour récolter plus d’informations, mais qui ne sont pas nécessaires à ma sécurité : sur une échelle de 1 à 10, à combien s’élève le risque que ces informations m’empêchent de me lancer ?

4. Si la réponse est entre 1 et 5, qu’est-ce que j’attends pour me lancer, puisque ces informations ne sont pas nécessaires à ma sécurité ?


5. Si la réponse est entre 5 et 10, qu’est-ce que j’attends pour me lancer, puisque si j’attends encore, ces informations vont finir par étouffer mon désir de me lancer ?


A vous de jouer !

David Dessolis


Si vous avez aimé cet article, merci de le liker et de le partager :-)



0 vue
 

©2020 David Dessolis

Mentions légales: ​www.daviddessolis.com Dessolis David. Avenue de Castelnau 34000 Montpellier. 0763734931. ​SIRET 510 384 472 00039 APE 9609Z.

Ce site est hébergé par : Wix . Wix.com Inc. 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158. Téléphone : +1 415-639-9034.