Rechercher
  • David Dessolis

Quel succès à long terme êtes-vous en train de préparer maintenant ?

Il arrive parfois que nous regardions la terre dans laquelle nous venons de semer avec l’espoir que cela fasse pousser plus vite la graine que nous venons de planter. En soi, cela part d’une bonne intention : s’occuper et veiller à ce que tout se passe bien pour la graine.

Jardiner pour réussir


La première des choses qu’un jardinier ou un agriculteur vous dira c’est de sortir vos doigts de la terre, car la graine doit se débrouiller seule. Pour deux raisons :

Si vous ne cessez pas de remuer la terre, vous ne laisserez jamais tranquille la graine et empêcherez l’environnement autour de faire son travail de couveuse et d’alimentation.

  1. Si vous cherchez à vous occuper de toutes les graines, vous aiderez trop les fruits faibles à sortir de terre, et donc vous développerez à tort des races faibles, n’apportant que peu de nutriments. Au contraire, si vous laissez chaque plant se développer seul, ce sont les plus forts qui tiendront et qui feront les semences les plus fortes pour les années suivantes.

Ce qu’a néanmoins fait le jardinier avec grand soin, c’est de préparer convenablement la terre en vue de recevoir la graine. Mais dès lors que cette dernière est plantée, fini, basta, à part arroser il ne fera rien (d’ailleurs, pour certaines cultures libres, le jardinier ne comptera que sur l’humidité créée par l’environnement, l’eau dans le sol et la pluie pour arroser ce qui doit pousser).

Le semeur sait qu’il va récolter, et ce qu’il va récolter.

En conséquence, ce qu’il prépare à présent est le cycle de récolte et de distribution qui suit la moisson. Bien qu’il garde dans un coin de sa tête l’éventualité d’une mauvaise récolte à cause des éléments extérieurs, toute sa pensée et tous ses actes sont dirigés par la certitude qu’il va récolter et qu’il va vendre ses produits.

Pourquoi ? Car il a la vision claire de ce que vont donner les graines qui vont pousser.

En conséquence, ce qu’il prépare aujourd’hui est ce qu’il compte bien vendre dans un mois ou deux.

Nous savons tous cela, pourtant si nous analysons objectivement ce que nous faisons aujourd’hui, il y a de fortes chances que nous constations que nous agissons en fonction d’une vision à très court terme. Ceci car nous ne mesurons pas le vrai potentiel de ce que nous avons semé hier.

Or, de même que le jardinier vous dira qu’il a planté hier et s’active en fonction de la récolte qui aura lieu dans 2 mois (et non pas en fonction des plantes qui poussent chaque jour…), le pilote de course vous dira que pour garder un haut niveau de pilotage tout en atteignant la vitesse la plus rapide possible, il s’efforce de regarder le plus loin possible afin d’anticiper le maximum d’informations de route à gérer d’avance, en vue de faire le meilleur chrono.

Tout est une question de vision

En conséquence, pour savoir « quel succès à long terme êtes-vous en train de préparer aujourd’hui ? », prenez un instant et déterminez ce que vous regardez en avançant :

La graine que vous allez planter, ou la terre que vous préparez ?

  • Le moment de la récolte, ou la terre dans laquelle vous venez de planter ?

  • Le point au loin, ou les 10 mètres de route juste devant vous ?

  • Votre vision à long terme, ou vos actions du jour ?

  • En somme : ce qui vous motive et vous tient en mouvement, ou la contrainte dans l’objectif qui semble vous maintenir statique ?

Votre vision ne dépend pas du rétroviseur mais du parebrise… Peu importe le temps que vous mettrez, avancez comme si vous aviez déjà reçu ce que vous demandez…

Au plaisir de vous aider !

David Dessolis

Si vous avez aimé cet article, merci de le liker et de le partager :-)

0 vue
 

©2020 David Dessolis

Mentions légales: ​www.daviddessolis.com Dessolis David. Avenue de Castelnau 34000 Montpellier. 0763734931. ​SIRET 510 384 472 00039 APE 9609Z.

Ce site est hébergé par : Wix . Wix.com Inc. 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158. Téléphone : +1 415-639-9034.